Louis Rivier, vitraux

Denezy

(1925)

Louis Rivier, vitraux

Temple protestant de Tournai

(1923, 114 x 92cm)

(photo extraite de Revue belge de philologie et d’histoire, Année 2011, Volume 89, pp. 947-959)

Louis Rivier, vitraux

Moïse, Cathédrale de Lausanne (Suisse)

(1930, 360 x 93 cm)

C’est en 1910 que Louis RIVIER réalisa son premier vitrail dans l’église de Bercher (Vaud). Cette date marque le début d’une longue collaboration avec l’atelier lausannois des artisans verriers Guignard et Schmit. En effet, après avoir été un peu délaissée au XIXe, la décoration par vitraux, surtout des églises protestantes, avait pris un essor inconnu jusqu’alors et qui s’est maintenu pendant le XXe siècle.

Cet essor se reflète dans la production de Louis RIVIER qui s’étale sur plus de quarante ans.

Louis RIVIER est ainsi l’auteur de dix-sept vitraux de la cathédrale de Lausanne (1917-1923). Ses verrières à riches effets ornementaux font un large usage de motifs stylisés d’inspiration animale ou végétale.

On indiquera aussi à titre illustratif qu’un vitrail (114 x 92cm) réalisé à la mémoire des deux premières victimes de la Réforme – Henri Voes et Jean van Esschen, moines augustins acquis aux idées de Martin Luther qui périrent dans les flammes sur la Grand-Place à Bruxelles après un procès d’inquisition – a été commandé en 1923 à Louis Rivier par la Société royale d’histoire du protestantisme belge qui en a fait don à la ville de Bruxelles. Ce vitrail est actuellement exposé dans les Maisons Romanes à Tournai, Belgique.

Le projet original de ce vitrail, 29 x 22cm, encre de chine sur papier collé sur carton, signé du monogramme LR, a été donné au Musée international de la Réforme à Genève.

Pour en savoir plus :
Ce vitrail de Louis Rivier est évoqué dans  un article de la Revue belge de philologie et d’histoire, Année 2011, Volume 89, pp. 947-959

Voici la liste des édifices religieux décorés de vitraux de Louis Rivier (le signe * indique la présence de peintures murales).